0 %
environ, de la population serait HPI
0
Seuil retenu de QI pour être HPI

La Sophrologie pour les enfants HPI, une aide précieuse

Accompagner Les enfants et adultes dans leur Haut Potentiel avec la Sophrologie

Sommaire

Le Haut Potentiel Intellectuel (HPI)

Le Haut Potentiel Intellectuel, également connu sous le surnom affectueux de Zèbre, est décrit par Jeanne Siaud-Facchin dans son livre intitulé L’enfant surdoué : l’aider à grandir, l’aider à réussir.
Ce terme de Zèbre a depuis été adopté par de nombreux parents d’enfants surdoués ainsi que par les surdoués eux-mêmes, afin d’éviter les appellations plus courantes.
Un enfant à Haut Potentiel Intellectuel présente un développement intellectuel bien avancé par rapport à celui des enfants de son âge, tandis que son développement affectif, moteur et relationnel est généralement conforme à sa tranche d’âge, voire parfois en retard.

La notion de haut potentiel intellectuel (ou de douance) se réfère à des capacités cognitives nettement supérieures à la moyenne. C’est un concept plutôt vague et difficile à définir de manière précise. Cependant un test d’intelligence, tel que le quotient intellectuel (QI) est souvent utilisé pour évaluer les capacités cognitives générales d’une personne. Ces tests évaluent des domaines tels que la mémoire, le raisonnement verbal, le raisonnement visuel, la résolution de problèmes et la vitesse de traitement de l’information. Le seuil retenu pour déterminer une personne comme HPI via ce test est de 130, ce qui représente environ 2.28% de la population.

Les individus à Haut Potentiel Intellectuel présentent des perceptions sensorielles amplifiées dans différents domaines tels que l’audition, le goût, l’odorat, le toucher et la vision. En ce qui concerne l’ouïe, leur acuité auditive n’est pas supérieure à la moyenne, mais ils sont plus réceptifs aux sons et peuvent percevoir plusieurs stimuli sonores en même temps. Au niveau de la vision, ces personnes remarquent davantage de détails et scrutent leur environnement avec une plus grande précision. Le goût et l’odorat se développent très tôt chez eux, ce qui peut entraîner des aversions alimentaires précoces ou une sensibilité accrue à certaines odeurs. De plus, ils sont très sensibles au toucher et peuvent avoir du mal à supporter les contacts indésirables qui semblent envahissants, ainsi que les activités corporelles trop stimulantes…

Les enfants à Haut Potentiel Intellectuel possèdent des capacités mémorielles remarquables. Ils sont capables d’accumuler des informations, même s’ils ne les comprennent pas immédiatement, et peuvent les utiliser ultérieurement lorsque le contexte leur permet de les comprendre.

Ils présentent également une hypersensibilité émotionnelle, avec une réactivité émotionnelle très intense et une sensibilité accrue à l’atmosphère relationnelle environnante et aux émotions des personnes avec lesquelles ils interagissent. Cette sensibilité émotionnelle se manifeste également lors de la lecture de livres ou du visionnage de films, pouvant entraîner des angoisses ou des terreurs nocturnes.

L'injustice chez le HPI

L’injustice est une situation qui ne peut être expliquée de manière satisfaisante et qui relève de l’arbitraire.

Cet arbitraire, venant d’autrui, représente une menace pour les personnes à Haut Potentiel Intellectuel car elles ont l’impression de perdre le contrôle sur le monde qui les entoure, et leurs émotions face à cette situation ne peuvent être canalisées par leur intelligence.

Leur sensibilité à l’injustice est donc d’abord centrée sur ces émotions, témoignant de l’anxiété causée par la dysrégulation émotionnelle. À l’âge adulte, cette sensibilité persiste. Si elle est accompagnée de fortes valeurs morales et d’empathie, cela peut donner naissance à des personnes d’une grande intégrité, engagés dans de grandes causes.

Le sentiment d’injustice peut être vécu de manière particulièrement intense par les personnes à haut potentiel intellectuel (HPI) en raison de leur sensibilité, de leur forte éthique et de leur profonde compréhension des notions de justice et d’équité.

Il est important de reconnaître et de comprendre ce sentiment d’injustice chez les HPI, car cela peut influencer leur bien-être émotionnel et leur engagement dans la société. Soutenir leur besoin de justice, de compréhension et d’action peut contribuer à leur épanouissement et à leur contribution positive à la société.

L'ennui des enfants, mais aussi des adultes

L’ennui et surtout les situations d’apprentissage qui exigent une réceptivité passive, sont une source de souffrance pour les enfants à Haut Potentiel Intellectuel.
Cet aspect est encore largement négligé dans les milieux scolaires.
Lorsqu’un enfant HPI s’ennuie en classe, il ne se repose pas simplement, mais son intelligence tourne à vide, ce qui lui cause rapidement de la souffrance. Cette souffrance peut même le conduire à la dépression.

Lorsque les adultes à haut potentiel intellectuel s’ennuient au travail, cela peut avoir des conséquences néfastes sur leur bien-être et leur satisfaction professionnelle. Ils peuvent ressentir de la frustration, de l’impatience et un manque d’accomplissement. Cela peut également entraîner une baisse de motivation, de l’insatisfaction et même des problèmes de performance.

Il est important de noter que chaque individu HPI est unique, et leurs expériences d’ennui peuvent varier. Certains peuvent développer des stratégies pour faire face à l’ennui, tels que la recherche de projets supplémentaires ou la création de nouveaux défis pour eux-mêmes. D’autres peuvent ressentir une détresse émotionnelle liée à l’ennui prolongé. Dans tous les cas, il est essentiel d’identifier et de comprendre l’ennui afin de trouver des solutions appropriées, que ce soit en cherchant des opportunités de développement ou en explorant des environnements plus adaptés à leurs besoins intellectuels.

La personnalité des HPI

Les personnes à Haut Potentiel Intellectuel présentent souvent :

  • Une forte créativité
  • Une réactivité particulière, émotionnelle, sensorielle, intellectuelle et/ou au niveau de l’imaginaire
  • Une pensée en arborescence
  • Une pensée intuitive
  • Une grande empathie émotionelle
  • Un profond sentiment de décalage avec les autres
  • Une grande résilience
  • Une hypersensibilité exacerbée
  • Constamment en quête de perfection, il est souvent très exigeant et dur avec lui-même
  • Un syndrome de l’imposteur qui  se caractérise par un sentiment persistant d’incompétence et de doute envers ses propres capacités, même en dépit de réussites scolaires et professionnelles. Il représente essentiellement un conflit entre la perception que l’on a des autres et la manière dont on se perçoit soi-même

L'hypersensibilité chez les HPI

L’hypersensibilité, un terme qui a longtemps été associé à l’idée de fragilité, de vulnérabilité voire de faiblesse, est désormais connue pour être tout autre.
Si la sensibilité peut être perçue comme un avantage ou un inconvénient selon les cultures, les personnes hypersensibles partagent des caractéristiques qui les distinguent des autres. Ce trait de personnalité fait de ces individus dotés d’une forte sensibilité de véritables éponges émotionnelles, réceptives à leur environnement.
Le Haut Potentiel Émotionnel se manifeste par une sensibilité accrue aux stimuli externes, un traitement cognitif des informations sensorielles plus approfondi que la moyenne, ainsi qu’une réactivité émotionnelle intense..

  • L’hypersensibilité n’est ni un trouble ni une maladie, mais plutôt un tempérament qui présente de nombreuses caractéristiques. Une personne extrêmement sensible peut, par exemple, se poser beaucoup plus de questions que les autres dans une situation donnée. Elle peut avoir du mal à prendre des décisions, se sentir rapidement dépassée si l’environnement dans lequel elle se trouve ne lui convient pas (en termes de lumière, de bruit, d’odeur, etc.) et ressentir de manière amplifiée ses propres émotions, ainsi que celles des autres.

  • L’hypersensibilité peut être innée, mais aussi être développée à la suite d’un choc traumatique ou influencée par l’éducation. Il est donc tout à fait possible de ne plus être hypersensible au cours de sa vie.

  • Une empathie développée, L’empathie est fondamentalement la capacité de se mettre à la place de l’autre pour comprendre sa manière de penser, de ressentir et d’éprouver des émotions telles que la joie, la tristesse ou la souffrance.)

Le sommeil chez les enfants HPI

Une étude montre que les cycles de sommeil des personnes à Haut Potentiel Intellectuel (HPI) seraient plus courts que la moyenne, d’environ 70 minutes, tandis que la moyenne se situerait plutôt autour de 90 minutes. De plus, le sommeil paradoxal, également connu sous le nom de sommeil REM, serait plus prolongé chez les individus neuroatypiques. En revanche, la phase de sommeil profond serait quant à elle plus brève.

Plusieurs conséquences sont à noter :

  • Parce que le sommeil profond est plus court, la phase de récupération sera moins importante.
  • Parce que le sommeil paradoxal est plus long, la mémorisation sera, elle, plus importante et la production de sérotonine impactée.

Il est fréquent d’observer chez les personnes à Haut Potentiel Intellectuel (HPI) des difficultés lors des réveils, accompagnées d’un sentiment de fatigue encore plus prononcé que la veille. On entend souvent dire que le sommeil et les HPI ne font pas bon ménage. Alors que le repos peut être atteint presque automatiquement (nous finissons par dormir à un moment ou à un autre), un sommeil de qualité ne s’installe pas de manière automatique et ne peut être improvisé.

Les bénéfices de la Sophrologie pour les HPI

La sophrologie peut être bénéfique pour les enfants et adultes avec un haut potentiel intellectuel (HPI) de plusieurs façons :

  • Gestion du stress : Les personnes HPI peuvent être plus susceptibles de ressentir des niveaux élevés de stress en raison de leur sensibilité accrue et de leur capacité à percevoir et à traiter les informations rapidement. La sophrologie offre des techniques de relaxation, de respiration et de gestion du stress qui peuvent aider à réduire l’anxiété et à favoriser un état de calme et d’équilibre.
  • Centrage et présence : La sophrologie encourage la pleine conscience et l’attention portée au moment présent. Pour les personnes HPI, qui ont souvent un esprit actif et une tendance à se projeter dans l’avenir ou à se perdre dans leurs pensées, cela peut être utile pour se recentrer, développer une conscience de soi et améliorer la concentration.
  • Gestion des émotions : En raison de leur intensité émotionnelle, les personnes HPI peuvent être confrontées à des défis dans la régulation de leurs émotions. La sophrologie offre des outils pour explorer, comprendre et gérer les émotions, en favorisant un équilibre émotionnel et une meilleure compréhension de soi.
  • Renforcement de la confiance en soi : La sophrologie peut aider les personnes HPI à renforcer leur estime de soi, à cultiver une attitude positive envers elles-mêmes et à développer une vision équilibrée de leurs capacités et de leurs accomplissements.
  • Gestion de la surstimulation : Les personnes HPI peuvent être sensibles à la surstimulation sensorielle ou cognitive, ce qui peut entraîner de la fatigue et de l’épuisement. La sophrologie propose des techniques de relaxation et de détente qui favorisent la récupération et aident à maintenir un équilibre entre les moments d’activité intense et de repos.
  • Amélioration de la qualité de sommeil : Les personnes HPI peuvent avoir tendance à avoir un sommeil agité en raison de leur activité mentale intense. La sophrologie propose des techniques de relaxation et de visualisation qui peuvent favoriser un sommeil réparateur et de meilleure qualité.

Prendre RDV

Vous pouvez effectuer la séance par visioconférence en distanciel ou en présentiel dans mon cabinet de Villeneuve-Tolosane.